15 août 2017

Mon accouchement

Voilà aujourd'hui 4 mois que notre petite Cajou a décidé d'enfin montrer sa frimousse. Après une attente qui m'a paru interminable, elle a décidé de sortir un jour avant le jour J! Autant vous dire que j'étais désespérée les jours précédents... Je m'étais activée comme jamais afin de la faire sortir, mais mademoiselle s'est faite désirée jusqu'au bout!!!! Voici le récit de sa venue (désolée d'avance c'est un peu long)

Mon terme était le 16 avril. Pour mon Curly j'avais accouché 3 jours avant la date prévue, le travail avait débuté 4 jours avant. Le 12 avril, jour de notre anniversaire d'amoureux avec mon chéri, j'avais bon espoir!!! Je me disais que ça ferait un beau cadeau!! Mais non.... Deux soirs plus tard, je me couchais totalement désespérée, je n'avais qu'une peur, qu'on me déclenche.... Pour Curly, je n'avais pas réussi à aller jusqu'au bout sans la péridurale, je voulais absolument retenter sans pour ma Cajou!!! Mais en étant déclenchée, ce beau projet tombait à l'eau... Ma Cajou a du le sentir.... Dans la nuit, j'ai commencé à sentir que quelque chose se passait. Je me suis levée une première fois à 4h30 pour aller au petit coin. Je perdais du bouchon muqueux depuis plusieurs jours déjà. Et là à nouveau. Dès lors, des contractions ont commencées. Elles n'étaient pas très fortes, je me suis même demandé si c'était bien ça. J'ai pris deux spasfons et me suis recouchée, mais à 5h j'ai décidé de prendre un bain. Moi qui adore ça d'habitude, là j'étais pas bien, je ne l'ai pas apprécié. Bon il fallait que je me rende à l'évidence, c'était parti, le travail a commencé. Je décide donc à 5h30 de réveiller mon chéri (qui a eu beaucoup de mal à comprendre quand je lui ai dit "c'est bon il faut y aller"). Une demie heure plus tard, nous voilà dans la voiture, direction la maternité.


Arrivés devant les urgences, j'ai eu un moment de panique. Je ne voulais plus sortir de la voiture, j'étais tétanisée. Mon chéri a essayé de me raisonner tant bien que mal. Une fois la crise passée, nous nous sommes dirigé vers les urgences. J'avais beaucoup de mal pour marcher alors l'infirmière présente m'a proposé un fauteuil roulant afin de me rendre au premier étage, direction la maternité. La sage femme qui nous a accueilli nous a installé en salle d'examen et m'a demandé de m'installer en l'attendant. Je me met donc en position sur le lit, les pieds dans les étriers afin qu'elle m'ausculte, mais à sa place, je vois un homme rentrer et regarder mon entrejambe. Mon chéri a alors vu un moment de panique passer dans mes yeux. Je suis quelqu'un de très pudique, et qu'un homme s'occupe de moi m'aurait beaucoup gênée. Mais ce monsieur est parti comme il est venu, je n'ai jamais su qui il était... Peut être un aide soignant.... 6h45, la sage femme arrive enfin me poser le monitoring et m'ausculter. Et là, désespoir... Malgré la douleur qui est incessante, je ne suis ouverte qu'à deux doigts!!! Quelle horrible déception! Je demande donc à la sage femme qu'elle me fasse une injection de morphine, comme j'avais pu avoir pour Curly et qui m'avait fait énormément de bien! Je l'ai supplié, oui oui vous lisez bien j'ai supplié. Malheureusement, elle a refusé et m'a expliqué que pour un deuxième, il était rare qu'on en fasse, car le bébé arrive généralement vite, et qu'il ne doit pas être sous l'effet de la morphine au moment de la naissance... Je commence donc à pleurer, je sens l'accouchement de merde arriver, comme pour Curly... Elle me dit qu'elle me laisse le monito 1/2 heure et qu'on verra après cela. Elle repart et nous laisse seuls mon chéri et moi. Et là, je commence à devenir infernale. Je gueule sur mon chéri "vas y dis le si ça t'embête d'être là hein! Tu pourrais me soutenir au moins! On dirait que tu t'ennuies! Tiens moi la main! Bon il est quelle heure là? Elle revient quand bon sang!" et j'en passe... La douleur est horrible... Heureusement ma sage femme m'avait donné une astuce... Pendant les contractions, je devais visualiser quelque chose qui me rend heureuse. L'image était toute trouvée! Mon Curly, son sourire, mon petit bébé d'amour. Je vous avoue que grâce à ça, j'ai pu tenir! 

7h25, une aide soignante rentre et me demande comment je vais. Je suis dans un état totalement second, je lui dis que j'ai mal et que la douleur est constante. Elle me propose alors de me faire couler un bain, ce que j'accepte. Elle part et revient 5 minutes plus tard pour m'accompagner jusqu'à la salle Nature. Sauf que je n'arrive pas à bouger... Il a fallu que mon chéri me soulève lui même du lit d'examen car je n'y arrivais vraiment pas. Au jour d'aujourd'hui je ne sais absolument pas comment j'ai fait pour faire les 15 pas qui me séparaient de la salle d'examen à la salle Nature. L'aide soignante m'a proposé un fauteuil roulant, mais j'ai refusé! J'ai déjà eu du mal à me soulever du lit donc du fauteuil ça sera impossible.... Tant bien que mal, et aider par mon chéri et l'aide soignant j'arrive dans la salle. J'ai l'impression que je vais m'évanouir... Et là je vois la baignoire QUE JE DOIS ENJAMBER!!!!!!! Euh comment dire... j'ai eu toutes les difficultés du monde à faire 15 pauvres pas, concrètement je ne vais pas réussir à enjamber! Toujours dans un état second (qui ne me quittera pas jusqu'à l'arrivée de Cajou), et dans une voix de femme complètement bourrée, je lui dis que je ne pourrais jamais aller dans la baignoire! Elle me dit alors de m'installer sur le lit et que la sage femme va venir faire son examen. 


Il est 7h35. La sage femme rentre, me demande comment je vais à son tour... Je lui répond la même chose, que la douleur est constante. Elle me dit que c'est pas possible (hummm c'est moi qui souffre Madame je sais encore ce que je dis). Elle demande alors à mon chéri si pour mon premier accouchement j'étais dans le même état. "Oui oui" qu'il répond! Non mais non!!!! De ma voix bourrée je lui répond "ah non c'était pas du tout pareil". Elle m'ausculte et là elle me dit "ah bah je comprend pourquoi vous avez mal! Vous êtes à 8 cm! Le bébé est là!" 8 CM!!!!!!!! En moins d'une heure je suis passée de 2 à 8!!!! Oh mon Dieu nouvelle crise de panique! Comment ça il est là! Elle peut le toucher? Elle le voit? Je vais accoucher? Mon Dieu mon Dieu mon Dieu.... Elle me rassure (comme elle peut), me dit que ça peut prendre encore 1 petite heure mais que oui Cajou arrive et que je gère super bien sans la péri, donc finalement je vais pouvoir accoucher sans. Une fois qu'elle part, je dis à mon chéri que je vais pas y arriver... Je puise dans mes dernières forces pour tenir, pour enfin avoir ma fille contre moi. Mon chéri s'installe sur le lit derrière moi, et m'aide à gérer.


Un quart d'heure plus tard, j'ai envie de pousser. Vite vite on sonne! Seulement c'est le changement de garde... La nouvelle sage femme arrive, et me dit qu'effectivement, ma fille est là. Elle me demande de ne pas pousser, mais c'est dur!! Je n'y arrive pas!!! Elle a tout juste le temps de s'installer, je pousse 3 fois... Et c'est fini! Ma Cajou est là, toute belle. Elle a le cordon autour du cou, comme son frère, mais elle va bien. Je n'en reviens pas d'avoir réussi cet exploit. Il est 8h15 et j'ai accouché sans péridurale, d'une magnifique petite fille de 49,5 cm et 3,430 kg. 

Je garde vraiment un magnifique souvenir de cet accouchement! J'ai récupéré à une vitesse incroyable. Je suis remontée dans ma chambre à pied. Le personnel n'en revenait pas! Bref je suis vraiment heureuse d'avoir réussi, je souhaite vraiment la même chose à toutes les femmes mais malheureusement on n'est pas égale. Mon premier accouchement a été une catastrophe et j'ai mis des semaines à m'en remettre.... Là non, dès le lendemain (voir le soir même) j'étais prête à sortir! 


Ensuite, ma montée de lait s'est faite en 40h (là encore le personnel était impressionné), et ma Cajou a repris du poids à J2 donc j'ai pu sortir à J3 (plus tard que ce que je voulais, mais avec le test de Guthrie pas trop le choix....)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire